Rechercher

» 
29, 2016 10:49 am  Admin

» 
01, 2016 9:04 am  Admin

» 
08, 2015 6:23 pm  Admin

»  ( )
10, 2015 5:53 pm  Admin

»  ( )
10, 2015 4:54 pm  Admin

»  -
24, 2015 5:02 pm  Admin

» 
13, 2015 5:11 pm  Admin

»  2012 2013
06, 2015 8:17 pm  siempre paloma

» 
31, 2014 6:59 pm  M'd El Machi

»  -
05, 2014 5:00 pm  Admin

17 :: 0 , 0 17 :: 1



[ ]


288 07, 2012 8:55 pm

      Digg        Delicious        Reddit        Stumbleupon        Slashdot        Furl        Yahoo        Google        Blinklist        Blogmarks        Technorati  



biographie de phylosophie kal jespers

 ::  :: 

      

biographie de phylosophie kal jespers

   nachit1 21, 2010 9:43 pm

N d'un pre juriste et d'une mre travaillant dans une cooprative agricole, Jaspers montre un intrt prcoce pour la philosophie, bien que le parcours paternel au sein du systme judiciaire l'ait sans doute pouss tudier le droit lors de son entre l'universit. Il fut cependant rapidement vident pour lui que le droit n'tait pas la bonne voie, ce qui le poussa entamer des tudes mdicales en 1902.
Jaspers obtint son doctorat en mdecine en 1909 et commena travailler dans un hpital psychiatrique de Heidelberg, o Emil Kraepelin avait lui-mme exerc quelques annes auparavant. Jaspers ne se satisfit pas de la faon dont la communaut mdicale de l'poque approchait la maladie mentale et tcha d'amliorer cette approche. En 1913, il reoit un poste temporaire de professeur de psychologie l'Universit d'Heidelberg. Ce poste devint rapidement permanent, ce qui lui permit de ne jamais reprendre son activit clinique.
À l'ge de 40 ans, Jaspers se tourne vers la philosophie, explorant les thmes qu'il avait entams durant son activit de psychiatre. Il devint un philosophe renomm, respect et reconnu travers l'Europe et demeura influent au sein de la communaut philosophique jusqu' son dcs en 1969. Trois vnements ont marqu sa vie. La maladie: 18 ans, il est condamn mourir avant 30 ans. Son mariage avec une juive, Gertrud Mayer. L'avnement du parti national socialiste; il sera priv de sa chaire par les nazis. Ces expriences de situation limites et de dcouverte de l'autre vont profondment influencer sa rflexion philosophique.
Les travaux et l'apport de Karl Jaspers [modifier]


Apports la psychopathologie et la psychiatrie [modifier]


Les dsillusions de Jaspers envers l'approche commune de la maladie mentale le poussrent s'interroger sur les critres diagnostiques et les mthodes cliniques de la psychiatrie. Il publia un article rvolutionnaire en 1910 dans lequel il posait le problme de l'origine de la paranoa, aspect de la personnalit ou plutt rsultat de changements biologiques. La problmatique n'tait pas rvolutionnaire, mais sa mthode d'tude tait innovante. Il avait en effet tudi plusieurs patients en dtail, donnant des informations biographiques aussi bien que des notes sur le vcu subjectif des patients vis--vis de leur trouble. Cette mthode s'est fait connatre sous le nom de mthode bibliographique, s'imposant comme le standard de la psychiatrie moderne.
Jaspers runit ses crits sur la maladie mentale dans son livre Psychopathologie gnrale [1]. Les deux volumes constituant ce travail sont devenus des classiques de la littrature psychiatrique, si bien que de nombreux critres diagnostiques dcoulent des ides qui y sont exposes. Une ide majeure de Jaspers est que les symptmes (en particulier ceux de la psychose) doivent tre rpertoris selon leur forme plutt que leur contenu (ou fond). Par exemple, en portant le diagnostic d'hallucination, le fait que le sujet peroive des phnomnes visuels en l'absence de stimulus sensoriel pour les justifier (forme) est plus important que ce qui est vu (fond).
Jaspers pensait que les illusions pourraient tre analyses de la mme faon, expliquant qu'une croyance ne devrait pas tre considre comme telle uniquement selon son contenu, mais plutt par la faon dont l'illusion s'impose la conscience. Jaspers fit aussi la distinction entre illusions primaires et secondaires. Les illusions primaires se dfinissent comme tant cres de toutes pices, indpendantes, ne pouvant se comprendre en termes de processus mental normal ; alors que les illusions secondaires peuvent tre comprises car influences par les antcdents de l'individu (son histoire personnelle), sa situation actuelle ou son tat mental.
Il s'est montr trs critique envers la psychanalyse dont il pensait qu'elle mlangeait confusion les explications tires de la psychologie comprhensive de celles de la psychologie causale ce qu'il considrait comme une aporie. Voici ce qu'il crivait:

  • "A) Chez Freud, il s'agit en fait de psychologie comprhensive, et non d'explication causale, comme il le croit. Des explications causales, il est vrai, jouent un rle lorsque des donnes physiques auxquelles se rattache un ensemble de relations comprhensibles sont considres comme causes, par exemple de la paralysie d'un bras, d'un trouble de la conscience, etc.
  • B) Freud nous fait connatre de faon convaincante de nombreuses relations comprhensibles isoles. Nous comprenons comment les complexes refouls hors de la conscience claire rapparaissent travers des symboles. Nous comprenons que les instincts refouls entranent des processus de raction, et la distinction des processus primaires, authentiques , et des processus secondaires, qui n'existent qu'en tant que symboles ou sublimation. En partie, Freud dveloppe ici en dtail l'enseignement de Nietzsche. Il pntre profondment dans le psychisme oubli (unbermerkt), qu'il ramne la conscience." in Psychopathologie.

Jaspers considrait les illusions primaires comme des entits impossibles comprendre, considrant qu'il n'existait pas de raisonnement cohrent sous-jacent leur existence. Cette vue n'est pas sans opposition, et a t critique par des spcialistes tels que Ronald Laing et Richard Bentall qui appuient l'ide que suivre cette piste amnerait le psychiatre la facilit de croire que parce qu'il ne peut comprendre le patient, alors ce dernier ne justifiera pas d'enqute plus pousse de la part du mdecin, celle-ci tant voue tre infructueuse.
Apports la philosophie et la thologie [modifier]


Karl Jaspers est le plus souvent associ au mouvement existentialiste, en partie en raison de ses ides issues des jalons poss par Friedrich Nietzsche et Søren Kierkegaard et en partie parce que le thme de la libert individuelle occupe une large part de son travail.
Dans Philosophie (1932), Jaspers donne son point de vue sur l'histoire de la philosophie et prsente ses thmes principaux. Commenant avec la science moderne et l'empirisme, il fait remarquer que pendant que l'on interroge la ralit, nous affrontons les limites de ce qu'une mthode scientifique ou empirique ne peut transcender. À cet instant, l'individu doit faire face un choix : ou bien sombrer dans le dsespoir et la rsignation ou bien faire un pas vers ce que Jaspers nomme la Transcendance. En faisant ce pas, l'individu se confronte par induction la limitation de sa propre libert, qu'il appelle Existenz , afin de pouvoir enfin ressentir une vritable existence.
La Transcendance (lie au terme Englobant dans ses travaux ultrieurs) est, pour Jaspers, ce qui est par-del le monde physique. Sa formulation de la Transcendance comme absence d'objectivit ultime a men bien des philosophes disserter sur le fait qu'au final, Jaspers tait un moniste, bien que Jaspers lui-mme prfra insister sur la ncessit de la reconnaissance de la validit des concepts de subjectivit et d'objectivit.
Pour Jaspers, le terme existence (Existenz) dsigne l'exprience intime et indfinissable de la libert et du choix; une exprience constituant l'authentique Moi d'individus s'veillant l' Englobant en se confrontant la souffrance, le conflit, la culpabilit, le hasard, et la mort.
Bien qu'il ait toujours explicitement rejet les doctrines religieuses, y compris la notion la plus rductrice de Dieu personnel, Jaspers influena la thologie contemporaine via sa philosophie de la transcendance et des limites des expriences humaines. Jaspers lui-mme fut profondment influenc par la tradition chrtienne mystique, en particulier par Matre Eckhart et Nicolas de Cuse. Il s'intressa aussi aux philosophies orientales, en particulier au bouddhisme. Jaspers entama aussi un dbat public avec Rudolf Bultmann, dans lequel il critiqua schement la dmythification du Christianisme opre par Bultmann.
Jaspers crivit aussi abondamment au sujet des Droits de l'homme et des menaces pesant sur eux provoques par la science moderne, l'conomie, et les institutions politiques. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fut forc de quitter son poste d'enseignant en raison de la judat de son pouse, mais put le rintgrer la fin de la guerre. Ses travaux suivants abordrent la question de la responsabilit allemande, o il examina la culpabilit de l'Allemagne comme une entit dans les atrocits perptres par le IIIe Reich.
Les travaux principaux de Jaspers peuvent tre intimidants par leur complexit. Ses dernires tentatives sur la systmatisation d'une philosophie de l'Existenz (Von Der Wahrheit, À propos de la ralit) sont toujours indites. Cependant, ses travaux les plus courts, en particulier Introduction la philosophie, sont accessibles tous.
La philosophie de Jaspers est volontiers compare celle de son contemporain Martin Heidegger. En effet, les deux hommes ont tch d'explorer le sens de l'tre (Sein) et de l'existence (Dasein). Ils furent brivement amis, mais leur relation se dtriora en raison de l'adhsion de Heidegger au parti Nazi, ainsi que du fait de leurs diffrences de vue sur la philosophie.
Les deux acteurs majeurs de l'hermneutique phnomnologique, Paul Ricur (un des tudiants de Jaspers) et Hans-Georg Gadamer (qui succdera Jaspers Heidelberg) montrent tous les deux dans leurs travaux la forte influence de Jaspers.
Publications [modifier]



  • Introduction la philosophie, 10/18, Coll. Bibliothques , 2001, (ISBN 2264034440)
  • Initiation la mthode philosophique, Payot-poche, 2006 (ISBN 2228887420)
  • La Culpabilit allemande, Éditions de Minuit, 1990 (ISBN 2707313637)
  • Nietzsche : Introduction sa philosophie, Gallimard, Coll. Tel , 1978 (ISBN 2070299341)
  • Confucius, Éditions No, 2006 (ISBN 2916312013)
  • Psychopathologie gnrale, Bibliothque des introuvables, Coll. Psychanalyse , 2000 (ISBN 2845750226)
  • De l'Universit, Parangon/VS, Lyon, 2008 (ISBN 978-2-84190-178-4)
  • " Les grands philosophes (I, II, III)" Plon, Coll. Agora, Paris, 1989
  • "Origine et sens de l'histoire", Plon, Paris, 1954
  • "Philosophie : orientation dans le monde, clairement de l'existence, mtaphysique " Springer-Verlag, Paris, 1986
  • " Autobiographie philosophique", Aubier, Paris, 1963
  • " Nietzsche et le christianisme ; suivi de Raison et existence ", Bayard, Paris, 2003
  • " La foi philosophique face la rvlation", Plon, Paris, 1973
  • " Foi philosophique ou foi chrtienne", Ophrys, Paris, 1975
  • " La bombe atomique et l'avenir de l'homme", Buchet/Chastel, Paris, 1963
  • " La situation spirituelle de notre poque", Descle de Brouwer, Paris, 1951
  • "Bilan et perspectives", Descle de Brouwer, Paris, 1956

Bibliographie [modifier]



Liens internes [modifier]



nachit1


: 30
: 20
: rien
/ : rien
: 3
: 14/01/2010

    

: biographie de phylosophie kal jespers

   bilia& genti 21, 2010 9:49 pm

mrc..(o)

bilia& genti

: 1
: 19
: 0
: 23/10/2009

    

      

- 

 ::  :: 

 
: