Rechercher

» 
29, 2016 10:49 am  Admin

» 
01, 2016 9:04 am  Admin

» 
08, 2015 6:23 pm  Admin

»  ( )
10, 2015 5:53 pm  Admin

»  ( )
10, 2015 4:54 pm  Admin

»  -
24, 2015 5:02 pm  Admin

» 
13, 2015 5:11 pm  Admin

»  2012 2013
06, 2015 8:17 pm  siempre paloma

» 
31, 2014 6:59 pm  M'd El Machi

»  -
05, 2014 5:00 pm  Admin

11 :: 0 , 0 11 :: 2



[ ]


288 07, 2012 8:55 pm

      Digg        Delicious        Reddit        Stumbleupon        Slashdot        Furl        Yahoo        Google        Blinklist        Blogmarks        Technorati  



Autopsie dans les paradis de la contrebande: Sebta et Mlilya

 ::  :: 

      

Autopsie dans les paradis de la contrebande: Sebta et Mlilya

   Hanae El Maimouni 01, 2010 1:11 am






Depuis plus d'un demi-sicle, l'conomie marocaine subit une vritable guerre conomique mthodique et bien organise partir des deux villes occupes : Sebta (74.093 habitants) et Mlilya (69 184 habitants). Le commerce de contrebande destination du Maroc, qualifi en Espagne de commerce atypique, reprsentent prs de 90% des revenus des deux villes occupes. Il constitue aujourd'hui le principal obstacle aux investissements dans toute la rgion du Rif et un danger pour la sant de la population et compromettant le dcollage conomique de tout la Nord du Maroc.



Situation de paradis fiscaux face l'Union Europenne
L'entre en vigueur des Accords de Schengen, signs par l'Espagne en 1991, font de Sebta et de Mlilya des frontires extrieures de l'Union europenne, mais les deux villes demeurent hors la loi Schengen. Elles jouissent encore de leur statut de ports francs de jadis et sont exclues de la politique fiscale commune europenne, de l'Union douanire et de la Politique Agricole Commune.
L'absence de la TVA et les facilits fiscales et commerciales font de Sebta et de Mlilya de vritables paradis fiscaux de leur statut de paradis fiscaux, les deux villes reoivent de gnreuses subventions de l'Union Europenne (Voir encadr).


Fortes de ces avantages, les deux villes peuvent se permettre d'inonder le march marocain avec des produits et des prix dfiants toute concurrence.


Pour inonder le march marocain de produits de contrebande tout en faisant partie l'espace Schengen, les autorits espagnoles ont trouv un moyen contraire l'esprit Schengen: tous les habitants des provinces de Ttouan et de Nador, soit plus de 2 millions, ont la possibilit se rendre Sebta et Mlilya sans visa sur simple prsentation de leur carte d'identit. Un grand privilge pour ces habitants, ce qui poussent des milliers de marocains lire leur domicile, par tous les moyens, dans ces deux provinces.


Ainsi, plus de 30 000 personnes traversent quotidiennement (1 million par an selon les Espagnols) le poste frontalier de Fnidaq pour se rendre Sebta et plus de 50 000 personnes se rendent Mlilya pour s'approvisionner en produits espagnols et asiatiques qui seront couls dans un premier temps dans les villes limitrophes de Ttouan et de Nador avant d'tre achemins vers les autres marchs marocains.
Au poste frontire de Sebta et de Mlilya on assiste, jour comme de nuit, un va et vient incessant de ces milliers de d'hommes, de femmes et d'enfants, pied ou motoriss avec d'anciens modles de Mercedes rehausss pour pouvoir emprunter les pistes difficiles loin de postes de douane marocaine.
Les produits de la contrebande qui alimentent le march marocain sont de qualit variable et trs diversifie. On y trouve du tout et pour tous les budgets, de vritables grandes marques mais aussi beaucoup de contrefaons et des produits de basse gamme.
D'une manire gnrale, on peut distinguer deux grandes catgories de produits:
Les produits fabriqus en Asie tels que: articles lectroniques, lectromnager, appareils Hi fi, postes de tlvision, GSM, appareils photos, camra, lecteurs DVD, ordinateurs, produits cosmtiques, montres, textiles, confection, literie, pices auto.etc


Les produits alimentaires : contrairement aux produits lectroniques et lectromnagers dont la majorit sont fabriqus en Chine et dans les autres pays asiatiques, les produits alimentaires par contre sont majoritairement d'origine espagnole d'aprs leur emballage et de qualit douteuse. On y trouve entre autre la banane, pomme rouge, le tabac, alcool, margarine, huile, miel, fromage, la charcuterie avec la fameuse et ravageuse mortadelle, les produits laitiers et drivs, la confiserie, biscuiterie, sans oublier le chocolat aux amandes de marque Maracujas et les produits pharmaceutiques dont personne ne connat la composition... etc. Comme ils chappent tout contrle sanitaire et compte tenu de leur date de premption qui est souvent dpasse, ces produits sont responsables de nombreuses intoxications alimentaires au Maroc.


En plus de la contrebande de produits lectromnagers et alimentaires qui envahissent tous les marchs marocains il faudrait y ajouter le problme de la drogue qui fait des ravages dans la jeunesse marocaine.
Tous ces problmes sont minimiss par l'Espagne et ne font guerre l'actualit de la presse espagnole. Mais depuis le dbut des annes 90, l'immigration clandestine est devenue une activit en plein essor Sebta et Mlilya. Un flux croissant d'immigrs clandestins en provenance d'Afrique subsaharienne transitant par le Maroc dans l'espoir d'un hypothtique passage vers l'eldorado europen. Et du coup tous les projecteurs des mdias europens ont t braqus sur Sebta et Mlilya: L'Europe qui ne veut pas d'immigrs africains vient de dcouvrir les colonies espagnoles en Afrique.


Diversification des produits et multiplication de rseaux
La contrebande visible est celle que tout visiteur peut constater au poste frontire de Mlilya (Beni Nssar) ou celui de Sebta Fnidaq o des milliers de passeurs des frontires, hommes et femmes, lourdement chargs que les taxis et les bus espagnols dposent juste devant le poste frontire. Ils traversent la douane espagnole qui se contente de comptabiliser le nombre de personnes entres et sorties des deux enclaves. A une centaine de mettre de l se dresse la douane marocaine qui a ouvert deux passages rservs aux habitants dispenss gracieusement de Visa Schengen: un passage pour ceux qui sont motoriss qui partent avec un rservoir vide (le carburant Sebta est moiti prix qu'au Maroc) un coffre et un porte bagage vides et reviennent aprs avoir fait leur plein de carburant et de marchandises.
il y a un sentier rserv aux pauvres pitons crass par le poids des marchandises qu'ils portent et transpirent dans le soleil brlant de l't. L'ampleur du phnomne dpasse le cadre de quelques pauvres habitants des zones voisines qui font ce trajet quotidien pour acheter certains produits des ces enclaves pour les revendre dans les villes limitrophes.


Chaque revenant de Sebta ou de Mlilya verse un montant aux douaniers marocains. Les conducteurs de voiture bien charge ngocient les montants en fonction de la valeur des marchandises, mais le plus impressionnant est l'encaissement au passage des pitons: L'un aprs l'autre dans de longues files, lourdement chargs, les trafiquants glissent le billet au douanier qui encaisse sans compter!
Avec plus de 30000 passages quotidiennement pour le seul poste frontalier de Sebta et si on considre un prlvement minimal des douaniers 100 dh par personne, faites le compte! des milliards chappent au trsor public.



















Il y a galement la contrebande invisible, bien organise et qui porte sur des cargaisons importantes de marchandises dbarques la nuit sur les ctes marocaines de Ttouan, de Nador et de Tanger sans oublier celles ctes du Sud en face des les Canaries.


Ainsi que ce soit au niveau de la douane ou de la police, avoir une affectation au poste frontalier de Sebta ou de Mlilya se monnaye chre.
De nombreuses villas somptueuses l'entre de Ttouan, ou sur la cote du cot de Martil et Mdiq appartiennent des douaniers qui touchent un traitement mensuel de 3000 dh (300 Euros).


Entre le poste frontalier de Sebta et la ville de Ttouan, soit une distance de prs de 30 km, il y a en moyenne quatre barrages permanents de gendarmerie et de douaniers qui prlvent leur tour leur part du gteau. En dpit de tous ces prlvements, le prix final au consommateur marocain demeure plus comptitif par rapport aux produits similaires dans le commerce formel. Cela montre l'ampleur du dumping pratiqu partir de Sebta et de Mlilya.


Distributeurs au reste du pays : une toile d'araigne
L'arrosage du consommateur marocain en produit de contrebande ne se limite pas au Nord du Maroc; toutes les villes et les villages sont touchs du nord au sud.













Les marchandises arrivent par containers aux ports de Sebta et de Mlilya. Les passeurs des frontires, trs bien structurs, se chargent d'inonder les zones frontalires qui servent de bases logistiques.
Sebta approvisionne la ville frontalire de Fnidaq qui s'est transforme en un immense hypermarch de produits de contrebande, qui approvisionne son tour les bourgades proches, Mdiq, Martil et la grande ville de Ttouan et Tanger o les produits de Sebta rejoignent ceux en provenance de Gibraltar.
A partir de ces centres de distribution les produits se propagent comme une toile vers la ville d'Azila, Ksar, Laarach, Fs, Mekhns Casablanca, Rabatetc.


Quand Mlilya, elle approvisionnent les villes frontalires de Beni Nssar et Nador (15 km de Melilla), Azgangan, Ben Tayeb
Les distributeurs se chargent d'acheminer les marchandises vers Al Hoceima, Taza et finissent par rejoindre les produits en provenance de Sebta Fs Mekhns, Rabat, Casablancaetc. Une partie de la contrebande en provenance de Mlilya prend la direction de la rgion orientale pour arroser les villes de Berkane, Oujda et une partie de l'est algrien.


Une autre contrebande et qui n'est pas moins ravageuse est celle en provenance de GibralTar 14 km de Tanger. Elle porte principalement sur le tabac, l'alcool et les articles lectroniques.


-Les grands contrebandiers spcialiss qui sont en quelque sorte les "cerveaux" des rseaux les plus organiss. Le gouvernement et les entreprises doivent travailler ensemble en vue de mettre fin leurs activits.


Dans toutes les villes cites on trouve des boutiques qui regorgent d'appareils de contrebande: Hi fi, TV plasma, appareils photos, camras, lecteurs DVD, ordinateurs, produits cosmtiques, savon, montres, textiles, confection, literie, qui cohabitent avec la biscuiterie, le miel, la margarine, le fromage...


Ces marchandises arrivent jusqu'aux villes du sud et de la cte Atlantique et se retrouvent cot d'autres produits de contrebande en provenance des les Canaries.
On y trouve galement de contrebandiers bien organiss et la complicit des douaniers des deux cots de la frontire.


Cette contrebande est non seulement nuisible pour le Maroc, mais elle est aussi pour les intrts long terme de l'Espagne qui est devenue le deuxime investisseur au Maroc aprs la France. Cependant, il ne faudrait pas s'attendre ce que les autorits espagnoles tuent la poule aux ufs d'or.


Les autorits marocaines ont le devoir et l'obligation de protger les secteurs conomiques et la sant la population en menant une guerre sans merci la contrebande. Adopter des lois crdibles sur la douane, crer un corps spcial de lutte contre les produits de la contrebande l'intrieur du pays qu'aux postes frontires et surtout dmanteler les rseaux et sanctionner svrement et sans complaisance les cerveaux des rseaux. C'est possible et ralisable, il suffit d'avoir de la volont politique. L'Espagne impose ses propres ressortissants en provenance de Sebta, Mlilya et de Gibraltar, un contrle et une limitation drastiques des produits et quantits autorises. Le Maroc pourrait s'en inspirer.
www.sebtamlilya.net

Sebta: poste frontalier cot colonie espagnole de SebtaSebta: poste frontalier cot marocainLa contrebande " vivrire" en image....
de toute vidence, ce n'est pas la contrebande dite "vivrire" qui est l'origine des 1,5 milliards de pertes subies par l'conomie marocaine.

Hanae El Maimouni

: 1
: 19
: 0
: 27/09/2010

    

      

- 

 ::  :: 

 
: