Rechercher

» 
29, 2016 10:49 am  Admin

» 
01, 2016 9:04 am  Admin

» 
08, 2015 6:23 pm  Admin

»  ( )
10, 2015 5:53 pm  Admin

»  ( )
10, 2015 4:54 pm  Admin

»  -
24, 2015 5:02 pm  Admin

» 
13, 2015 5:11 pm  Admin

»  2012 2013
06, 2015 8:17 pm  siempre paloma

» 
31, 2014 6:59 pm  M'd El Machi

»  -
05, 2014 5:00 pm  Admin

4 :: 0 , 0 4 :: 2



[ ]


288 07, 2012 8:55 pm

      Digg        Delicious        Reddit        Stumbleupon        Slashdot        Furl        Yahoo        Google        Blinklist        Blogmarks        Technorati  



internet le monde de tous les combats et de tous les changements

 ::  :: 

      

internet le monde de tous les combats et de tous les changements

   fifi 26, 2008 5:56 pm

Internet : le monde de tous les combats et de tous les changements

28. 2008 - 19:56 raj
Pour beaucoup, ce nest quune rvolution dans les technologies de linformation et de la communication, permettant un change et une recherche de donnes. Mais, internet ne se rsume pas seulement ces fonctions, cest tout un monde o chacun se bat pour en faire un espace de pouvoir. Lintrt de cet article est de mettre en avant une ralit existante dans un monde virtuel o des communauts se battent pour sapproprier internet afin de prendre le pouvoir. Nous observerons trois types dappropriation : le premier est lappropriation des outils de communication et des rseaux par la population. Pour que la population participe lvolution du rseau et aux prises de dcisions, elle doit rapidement se familiariser avec les outils de communication pour viter quil y ait des ingalits daccs entre les pauvres et les riches, entre le Nord et le Sud et entre le peuple et lEtat. Le second est lappropriation du rseau par lEtat en vue dexercer un contrle social par lutilisation des systmes didentification et par la censure des contenus. Le troisime est lappropriation des rseaux par les industriels qui rvent de faire de linternet un immense march mondial o la population est rduite un rle de consommation. Lappropriation du pouvoir ncessite une participation active et constante de la part de ceux qui veulent se lapproprier. Elle requiert une implication dans les dbats, la cration de contenus, etc., les grandes questions sont : est- ce que les internautes sont conscients de ces phnomnes et de quelle faon comptent-ils simpliquer socialement ? Le nouveau monde virtuel na aucune frontire, aucun terrain gographique, et surtout il nappartient personne. Lvolution du monde contemporain sest droule jusqu prsent sur deux territoires gographiques. Le premier a t le vieux continent, rgi sur le monde fodal, donc par une lite monarchique qui avait le contrle sur la population. Un deuxime territoire sest ajout avec la dcouverte des Amriques. Le Nouveau Monde, abolissant le systme fodal, a cr un nouveau systme dmocratique bas sur lgalit et les droits de chacun dans le cadre dune conomie capitaliste. Ce systme nest pourtant pas tellement diffrent du prcdent, puisquil est galement constitu par le pouvoir dune lite, lie par largent, qui contrle le peuple. Depuis, un nouveau monde virtuel a rcemment surgi : internet. Ce nouveau monde virtuel inspire autant despoirs de changement sociaux avec un avenir bas sur de nouvelles valeurs que ce que la dcouverte des Amriques a pu reprsenter pour ses premiers colons. Ce monde est actuellement en construction et les idaux des nouveaux colons du monde virtuel entrent en conflit avec les tenants du monde moderne. Il y aura une nouvelle rvolution. Reste savoir qui sera le vainqueur. Nous faisons face un conflit entre les nouveaux colons du monde virtuel, qui veulent tablir un ordre bas sur une coopration internationale et, de lautre ct du miroir, le systme actuel compos dlites, de gouvernements et dindustriels qui chafaudent des plans machiavliques afin de semparer du monde virtuel. Le conflit entre ces deux instances se droule sur deux ordres de ralits : le rel et le virtuel. Les dbats portant sur le dveloppement dinternet sont de plus en plus prsents sur les rseaux. Pour linstant, llite intellectuelle en expose les grandes lignes et dirige les dbats, tout en insistant grandement pour que la population dinternautes se manifeste et participe. Les plus optimistes prnent lintelligence collective , ce qui veut concrtement dire : un monde bas sur laccs et le partage des connaissances ; un monde o les citoyens sont en constante interactivit. Lintelligence collective implique une participation grandissante de la population aux questions sociales, culturelles et conomiques, ce qui pourrait nous entraner vers une conscience collective. Le pouvoir du peuple se manifestant sur internet finirait par se transfrer dans le monde rel. Llite internaute svertue donc, dans un premier temps, faire comprendre aux nouveaux colons les potentialits quoffre ce nouveau monde et, dans un second temps, les sensibiliser aux stratgies de llite du monde rel qui veut sapproprier le monde internet. Les colons de ce nouveau monde pourraient tre classs en plusieurs catgories importes du monde rel. Pour nen nommer que quelques-unes, disons quil y a les serviteurs de lEtat qui, videmment, cherchent contrler les populations grce ce mdia ; les industriels qui sapproprient le rseau afin de crer un nouveau march mondial et mettre leurs entreprises la tte du monde (et au-dessus des gouvernements) ; les activistes qui se servent dinternet pour dfendre une cause sociale ; les perturbateurs qui entretiennent des sites controverss (pornographie, fascisme, sectes etc) ; la population gnrale, les internautes qui cherchent de linformation, des relations, des activits divers et ceux qui nous intressent particulirement : les intellectuels et artistes, qui rflchissent sur les potentialits et les usages des nouvelles technologies de linformation et de la communication, participent la cration du nouveau monde virtuel. Chacun de ces regroupements prend la forme dune bande cest--dire quil sinscrit dans une structure horizontale, galitaire et non hirarchique, tout limage dinternet. La bande cest aussi, telle que les penseurs lappellent, communautique , cest--dire des rassemblements de gens sur internet partageant des intrts communs, dont laspect fondamental est dtre le miroir de notre propre image. Voyons maintenant quelques-unes des bandes qui participent la conception et la cration dinternet. Les cyberpunks, apparus en 1984 avec le roman de William Gibson, en prenant le slogan des punks dAngleterre de la fin des annes 1970. Sa dfinition la plus gnrale est : toute personne naviguant sur le web en pensant, en crivant et en ralisant de lart partir des mdiums technologiques. On leur attribue le pouvoir de concevoir le futur beaucoup plus clairement que leurs contemporains et de vouloir changer les choses. Les hackers, le groupe qui fait plus parler de lui dans les mdias et dans le monde virtuel. Ces derniers sont divisibles en sous-groupes : par exemple les crackers, les swappers, les cypherpunks et ils mnent tous un combat similaire, mais en visant des cibles ou en posant des actions diffrentes. Les hackers sont gnralement des professionnels de linformatique et de programmation qui ont comme jeu prfr de djouer la scurit des systmes informatiques des gouvernements et des compagnies. Leur action peut tre uniquement ludique ou contestataire. Le but ultime de leur action tant de rendre publiques des informations confidentielles du gouvernement ou, encore, de rendre des logiciels ou des produits informatiques accessibles gratuitement la communaut dinternautes. Dans les deux cas, les victimes crient au scandale, au piratage et la presse dnonce. Ceux qui dtiennent le pouvoir les considre alors comme des cafards qui dtruisent et volent les compagnies de logiciels, comme des gens qui ont comme seul but danantir et de dtruire le systme et de crer lanarchie. Lacroix disait que dans toute la socit animale, la vitesse suprieure est une arme. Il est persuad quavec un temps dinteractivit mondiale absolue, nous crerons une socit cyberntique. Le cyberespace deviendra objet de pouvoir, il y a eu une tyrannie de lespace rel, il y aura maintenant une tyrannie du temps rel. Lavnement dinternet, comme tout autre innovation, a caus des changements culturels et identitaires. Lidentit, en tant quappartenance un groupe social dont les membres partagent des caractristiques communes, soit une idologie, une vision du monde, un mode de vie, une langue etc. La culture, en tant que moyen dexpression de cette identit travers lart, la littrature, la musique, la science, le savoir collectif entre autres. Dans ce monde virtuel loppos au monde rel, lindividualisme est perceptible dans lutilisation de lordinateur qui provoque une rupture des liens sociaux, puisquil faut sisoler pour sy brancher. Il sagit en fait dune nouvelle forme sociale de tribalisme, un no-tribalisme (des regroupements de personnes construits autour dintrts communs). Des communauts virtuelles constituent un rseau o les intrts se rejoignent et o on utilise un code de communication commun (les icnes, textes, images,) par les liens lectroniques. Plusieurs recherches ont t ralises pour mesurer limpact dinternet sur dventuels changements identitaires et culturels des individus. Pour ne citer que quelques-uns, lanalyse des questions de recherche a rvl de nombreux facteurs permettant denvisager que dici peu des changements identitaires et culturels seront perceptibles, il serait intressant de les mesurer en Algrie, consquemment au branchement grandissant de la population sur internet. Premirement, lintrt manifest par les internautes naviguer sur le web la recherche de sites reprsentatifs de leurs intrts particuliers a pour effet de revaloriser la personne face elle-mme et du coup favorise lexpression de lextriorisation de lintime de lindividu. Ce facteur est la base du changement identitaire personnel. Deuximement, les premiers signes de lavnement du no-tribalisme dans le virtuel se manifestent par des groupements centrs autour dintrts communs. Dans le rel, il y a un partage des connaissances avec la famille et les amis. Ces lments annoncent le transfert de lidentit individuelle vers une nouvelle forme didentit collective qui pourrait modifier le paysage social algrien. Troisimement, le niveau de conscience des internautes algriens face aux enjeux sociaux dbattus sur internet ne sexprime pas par une coalition sociale entre internautes. La conscience sociale est perceptible par leur intrt pour les sites dinformations qui les ont amens prendre position face la menace de censure dinternet, mais ne se manifeste pas par des actions concrtes. Divers raisons expliquent cela dont le fait que les internautes nont pas beaucoup dexprience de navigation dans ce monde et nen sont encore quau stade de la dcouverte. Quatrimement, les premiers signes dune appropriation culturelle dinternet par les internautes algriens sexpriment par leur prfrence de navigation sur des sites web. Leur vision davenir trs optimiste leur fait croire quinternet sera un excellent diffuseur culturel et identitaire par sa capacit transfrer les connaissances et rpandre la culture algrienne au quatre coins du monde. On peut galement anticiper une amlioration de la langue parle et crite autant arabe, franaise quanglaise, puisque internet incite la lecture et lcriture. Donc, il y aura des changements identitaires et culturels causs par le branchement de la population algrienne au rseau internet. Cependant, il faut garder lesprit, comme la mentionn une personne que jai interroge que, nous ne sommes quaux balbutiements en termes dimpact () je qualifierais internet de Far West des temps modernes. Les signes sont lisibles que ce soit chez nous en Algrie ou ailleurs dans le monde. Sommes-nous conscients de ces changements ? Avons-nous les moyens de les percevoir pour mieux les matriser ? Autant de questions qui restent sans rponses !

fifi


: 12
: 21
: 0
: 22/09/2008

    

: internet le monde de tous les combats et de tous les changements

   trojan 26, 2008 8:25 pm


_________________

trojan




: 565
: 22
/ :
: 16
: 26/04/2008

    

      

- 

 ::  :: 

 
: